Mission de conseil financier d’EIFFAGE pour la concession de l'autoroute Dakar-Diamniadio

Client : EIFFAGE
Pays : Sénégal
Secteur : Transport
Financement : EIFFAGE
Dates : 2008 - 2010

img-etude

En décembre 2008, le Groupe EIFFAGE a été désigné par le gouvernement sénégalais comme adjudicataire de la concession de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio. Cette autoroute, partie intégrante d’une vaste opération d’urbanisme, permet de fluidifier le trafic routier de l’agglomération de Dakar et de desservir le futur aéroport international Blaise Diagne. Il s’agit du premier projet greenfield d’autoroute à péage en Afrique de l’Ouest réalisé en partenariat public privé (PPP). Le contrat, d’une durée de 30 ans, est entré en vigueur en décembre 2009.

L’autoroute Dakar Diamniadio représente un investissement initial total d’environ 148 milliards de Francs CFA (soit environ 225 millions d’euros), dont 87 milliards sont apportés par le gouvernement sénégalais sous forme de subvention d’investissement. Le solde des financements, outre les fonds propres de SENAC SA, a été apporté sous forme de prêts à long terme (14-15 ans) accordés par le guichet privé de la Banque Africaine de Développement (BAD), la Société Financière Internationale (SFI), la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), et la Compagnie Bancaire d’Afrique de l’Ouest (CBAO, Groupe Attijariwafa Bank).

Dans le cadre de ce projet, Nodalis a conseillé le Groupe EIFFAGE de la préparation de l’offre jusqu’à la clôture du financement, et a notamment :

·  Assuré le pré-marketing du projet auprès des prêteurs potentiels, bailleurs de fonds institutionnels et banques commerciales

·  Participé à l’élaboration du cadre comptable et fiscal de la future concession

·  Réalisé le Plan d’affaire (modélisation financière)

·  Rédigé l’Offre financière

·  Préparé les documents d’information à destination des prêteurs

·  Contacté les bailleurs pressentis

·  Appuyé Eiffage dans ses négociations

·  Participé à la mise au point des conventions de financement

Le closing financier du projet a été réalisé en moins d’un an, ce qui doit être considéré comme particulièrement rapide pour le financement d’un projet d’infrastructure greenfield en Afrique sub-saharienne.

Ce projet a été désigné par le magazine Projet Finance « Africa Transport Deal of the Year » pour l’année 2010.